Les pièges à éviter dans la rénovation de votre appartement

Si vous choisissez de confier la rénovation de votre appartement à une entreprise, n’allez surtout pas croire que vous pouvez dormir sur vos lauriers, car c’est loin d’être une balade de santé. Certes, nombreux sont les chantiers où les choses se passent correctement, mais sur d’autres, des malfaçons et des lenteurs peuvent plomber la réalisation du projet. Pour éviter de tels désagréments, il est important de prendre certaines dispositions et d’adopter certaines attitudes. C’est la raison d’être de cet article.

Bien vérifier les devis et les contrats

S’assurer que, dans son libellé, le devis qui vous est adressé reprend en intégralité l’essentiel des travaux à réaliser est un impératif. Au cas où vous avez sollicité et obtenu plusieurs devis de différentes entreprises, faites un comparatif de ces devis. Ce n’est qu’après cela que vous serez à mesure d’émettre un jugement sur le prix global et d’engager des négociations. Méfiez-vous des devis ayant une très basse estimation ou ceux qui promettent des délais de livraison très rapides. Ces deux éléments ne sont pas toujours synonymes de fiabilité.

Votre choix doit se porter sur le mieux-disant, c’est-à-dire, celui dont les prix reflètent, au mieux, son expertise. Ce rapport qualité-prix est observable à travers des indices telle l’ancienneté, la fourniture d’un devis explicatif, d’une attestation d’assurance, d’une demande d’acompte, etc. Par expérience, lorsqu’on pense faire des économies sur un devis, on se retrouve en train de payer plus à la fin du chantier. De même, en faisant baisser les tarifs, on se retrouve avec des matériaux bas de gamme et un rendu de piètre qualité.

Faites confiance aux entreprises détentrices d’une certification

Pour attester de leurs compétences, de nombreuses sociétés de BTP reçoivent un label ou une certification. Des organismes reconnus comme l’association Qualibat sont ceux qui délivrent ce type d’attestation. Une astuce consiste à rechercher des entreprises ou des artisans labellisés sur le site Web d’une telle association. Toujours sur internet, vous pouvez simplement procéder à une vérification de la certification fournie par un prestataire pour vous assurer de son authenticité.

En matière de rénovation énergétique, l’importance des certifications n’est plus à démontrer. La certification RGE, par exemple, garantit la qualité-environnement. Ce label permet de reconnaître les professionnels ayant une certification écologique et dont les compétences sont reconnues dans ce domaine. Le recours à un professionnel certifié RGE est impératif pour bénéficier des aides financières de l’État. Le crédit d’impôt transition écologique et l’éco-prêt à taux zéro sont quelques facilités offertes aux personnes qui choisissent de rénover les logements anciens.

Versement d’acompte, paiements en liquide, paiements avant terme à proscrire

Lors des contrats signés entre particuliers, on constate que beaucoup n’hésitent pas à verser un acompte au prestataire. Toutefois, cette pratique très répandue ne revêt en aucun cas un caractère obligatoire. Au contraire, le versement d’un acompte est fortement déconseillé avant le début des travaux. Néanmoins, si le devis est signé à votre domicile, vous disposez d’un délai légal de rétraction de 14 jours. Abstenez-vous de verser un acompte au prestataire avant l’expiration de ce délai.

En outre, interdisez-vous d’effectuer des paiements en liquide. Il peut en effet s’avérer difficile, voire impossible de prouver de tels paiements en cas de problème. Enfin, attendez d’avoir réceptionné les travaux pour procéder au versement du solde dû à l’entrepreneur. Cela vous permettra de vous assurer que les travaux réalisés par l’entreprise sont conformes à vos attentes. Il ne faut pas oublier que la signature de l’acte de réception atteste que l’exécution des travaux s’est faite en conformité avec la commande initiale.